Veil / Badinter

 De la conviction et du courage en politique

Théâtre documentaire

Avec

Corinne Mariotto et Christophe Merle

 Jefferson Lembeye, environnement sonore

Deux textes fondateurs de notre modernité et de notre justice, deux mythes, une femme et un homme politique de notre histoire contemporaine.

Veil/Badinter symboles de combats politiques nobles, dépositaires d’une pensée exigeante. Veil/Badinter au-delà de leurs appartenances partisanes, s’imposent à l’opinion publique par leur force de conviction et leur courage. L’une vient de nous quitter. L’autre aura 90 ans en 2018. Leurs combats, inscrits dans nos vies sont-ils acquits…. définitivement ? Aujourd’hui, au cœur de l’Union Européenne, Malte pénalise encore les femmes qui continuent de partir avorter à l’étranger ! En Andorre l’interruption de grossesse est interdite. L’Espagne en 2013 a eu la tentation de remettre en cause le droit à l’avortement. Après des manifestations de 200 000 personnes en 2016, la Pologne début 2018, réduit considérablement ce droit !

Face au terrorisme les tentations sont grandes, de mettre en place des justices d’exception ou de rétablir la peine de mort : Nicolas Dupont Aignan a suggéré le rétablissement des bagnes. Laurent Wauquiez a réclamé des camps d’internement, sur le modèle du Guantanamo états-unien. Nathalie Kosciusko-Morizet a proposé la prison jusqu’à la mort : c’est-à-dire une «peine de mort sociale» selon Jean- Pierre Dubois, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme. Olivier Dassault a exigé purement et simplement le rétablissement de la peine de mort.

Et pourtant, en 1981, Robert Badinter, démontre de manière implacable comment des justices d’exception ou la peine de mort peuvent alimenter le terrorisme !

Nous avons donc choisi de proposer sous forme de théâtre documentaire de découvrir pour certains, de réentendre pour d’autres ces deux discours, ces deux moments qui construisent la vie collective et le vivre ensemble.

Ces deux pensées portent en elles, la modernité et le progrès social.

Notre époque traversée de doutes, de repli sur soi, de peurs, doit affronter les défis d’aujourd’hui et de demain avec convictions, courage et réaffirmer les valeurs de progrès qui sont les nôtres.